Traversiers

Traverse de Sorel-Tracy - Nouvelle tarification à compter du 1er avril 2016

29 février 2016

Québec, le 29 février 2016 — Conformément à la politique de financement des services publics, la Société des traversiers du Québec majorera ses tarifs à compter du 1er avril 2016 pour suivre l’inflation.

À la traverse Sorel-Tracy–Saint-Ignace–de-Loyola, cette nouvelle tarification se traduit par un supplément de quelques cents par passage. Par exemple, le tarif passager (12 à 64 ans) sera établi à 3,55 $, soit une augmentation de 5 cents par rapport au tarif de 2015-2016. Quant au laissez-passer mensuel pour piéton, cycliste ou passager d’un véhicule, il sera de 35,40 $. L’achat de ce laissez-passer est avantageux pour toute personne qui prévoit effectuer plus de cinq traversées aller-retour au cours d’un même mois. Pour leur part les automobilistes débourseront 8,35 $, soit une hausse de 10 cents par traversée. Les automobilistes pourront bénéficier d’un rabais de 15 % pour tout achat de 10 billets ou plus. Pour consulter la liste des différents tarifs offerts, cliquez ici

Le président-directeur général de la STQ, monsieur Jocelyn Fortier souligne : « Utiliser les services de traversiers exploités par la Société des traversiers du Québec s’avère une alternative économique et écologique aux trajets routiers de plusieurs dizaines de kilomètres. Nos services de traversiers procurent des économies substantielles de temps et de carburant en plus d’offrir ce merveilleux fleuve Saint-Laurent en toile de fond. Près de 5 millions de passagers en profitent annuellement. »

À propos

Rappelons que la traverse Sorel-Tracy–Saint-Ignace-de-Loyola est en service à l’année, 22 h par jour. Les traversiers effectuent plus de 25 000 traversées permettant le transport de près de 900 000 passagers et de 588 000 véhicules. Contribuant au développement social, économique et touristique de la Montérégie et de Lanaudière en toutes saisons, ce service de traversiers offre un répit de la route à sa vaste clientèle, puisque que près de 150 km par voie terrestre séparent ces destinations de chaque côté de la rive.