Traversiers

Traverse de Tadoussac - Un service plus performant dès l'automne grâce à la livraison du NM Armand-Imbeau II

13 juillet 2018

La Société des traversiers du Québec (STQ) est très heureuse d’avoir pris livraison, le 29 juin dernier, de son plus récent navire, le NM Armand-Imbeau II. Ce nouveau traversier permettra dès l’automne d’améliorer la performance de la traverse Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine, la plus importante au Québec en termes de véhicules transportés, et du même coup, de réduire l’attente des passagers.

Les efforts de la STQ seront concentrés dès aujourd’hui à assurer la mise en service du nouveau navire dans les meilleurs délais possible. Celle-ci devrait avoir lieu au début du mois d’octobre, une fois la formation des équipages et les divers tests en mer effectués.

La livraison d’un deuxième navire semblable et affecté à la même traverse, le NM Jos-Deschênes II, est prévue pour l’automne. Ils remplaceront le NM Armand-Imbeau, le NM Jos-Deschênes et le NM Félix-Antoine-Savard.

Moins d’attente pour les automobilistes

« Nous nous réjouissons de la livraison de ce navire qui nous permettra, dès sa mise en service, d’améliorer la performance de la traverse de Tadoussac et d’accroître sa fluidité, a indiqué le président-directeur général par intérim de la STQ, François Bertrand. Ces nouveaux navires de plus grande capacité sont réellement adaptés à cette traverse, qui génère plus de 40 % des transports de véhicules annuellement. Nous serons désormais en mesure de transporter jusqu’à 330 véhicules à l’heure par navire, soit 100 de plus que notre capacité horaire maximale actuelle en haute saison, lorsque nous opérons à trois navires. Cette bonification se traduira par moins d’attente, notamment lors des départs les plus achalandés du matin et du soir et lors des longs week-ends », a-t-il poursuivi.

Des gains pour les transporteurs routiers

Les transporteurs routiers et les camionneurs seront aussi des bénéficiaires majeurs de ce changement. Les rampes des nouveaux navires élimineront la nécessité de procéder à des validations de poids et de largeur pour la grande majorité des chargements hors-norme, rendant du même coup l’embarquement moins complexe et plus rapide. De plus, la capacité accrue du navire permettra à un plus grand nombre de camions de prendre place à bord simultanément.

Le virage vert se poursuit

Avec la livraison de ce nouveau navire, la STQ poursuit le virage vers la technologie plus verte que représente le gaz naturel liquéfié (GNL). Le NM Armand-Imbeau II et le NM Jos-Deschênes II seront ainsi munis d’une motorisation bicarburant combinant le GNL avec un léger apport de diesel marin, ce qui réduit de façon significative les émissions de gaz à effet de serre.

« La STQ a été précurseur en la matière lors de la mise en service du NM F.A.-Gauthier, puisque nous avions été les premiers à opérer un traversier propulsé par cette technologie en Amérique du Nord. Nous en aurons bientôt trois à notre service, s’est réjoui François Bertrand ».

Par ailleurs, le système de propulsion du NM Armand-Imbeau II et du navire jumeau, le NM Jos-Deschênes II, est plus moderne que celui des navires qu’il remplace. L’utilisation de propulseurs azimutaux plutôt que d’une propulsion traditionnelle (hélices, arbre-hélices et gouvernail) réduira les vibrations générées par le navire, ce qui se traduira par plus de confort pour les clients et moins d’impact dans le milieu marin.

« Le développement durable et le respect de l’environnement sont des valeurs centrales à la STQ et nos actions s’inscrivent en droite ligne avec la stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020 du gouvernement du Québec », s’est félicité François Bertrand.

À propos de la traverse Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine

La traverse Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine relie deux tronçons de la route nationale 138 en permettant de traverser le fjord du Saguenay. D’une longueur de 1,6 kilomètre, elle est actuellement desservie par trois navires en haute saison, soit le NM Armand-Imbeau, le NM Jos-Deschênes et le NM Félix-Antoine-Savard. Le service y est offert toute l’année, de jour comme de nuit.

Elle est la plus achalandée au Québec en termes de véhicules transportés, ayant représenté environ 41 % de l’achalandage total de la STQ à cet égard en 2016-2017. Plus de 1,5 million de passagers l’ont emprunté au cours de la même année, soit un peu plus de 30 % de l’achalandage de la STQ.

À propos de la Société des traversiers du Québec

Depuis 1971, la STQ joue un important rôle de transporteur maritime en offrant à la population québécoise, de même qu'aux visiteurs, des services de traversier fiables, sécuritaires et efficaces. Aujourd'hui, la STQ chapeaute un important réseau de 13 services maritimes qui s'étend de Montréal à l'est du Québec, en passant par la Basse-Côte-Nord et les Îles-de-la-Madeleine. Neuf d'entre eux sont exploités grâce à ses quelque 650 employés qui s'activent au quotidien afin d'offrir plus de 115 000 traversées, transportant ainsi près de 5 millions de passagers et plus de 2 millions de véhicules annuellement.