Traversiers

Traverse de Matane – Dernière journée de traversées pour le NM Camille-Marcoux le 12 juillet 2015, 40 ans après sa première traversée

10 juillet 2015

Matane, le 9 juillet 2015 – C’est le 12 juillet prochain que le NM Camille-Marcoux fera ses dernières traversées sur le Saint-Laurent, entre Matane et Baie-Comeau, près de 40 ans après sa première traversée en 1976.

Pour souligner cet évènement, la direction de la traverse Matane─Baie-Comeau─Godbout invite la population à venir assister aux activités protocolaires qui symboliseront la fin d'une longue et belle histoire.

Calendrier des activités protocolaires

À 17 h, le 12 juillet, le NM Camille-Marcoux quittera le port de Matane sous grand pavois. Il longera la rive de Matane jusqu'à la marina, puis saluera la ville de 3 longs sons à la corne. À 20 h, le navire appareillera de Baie-Comeau en saluant la ville de la même façon.

Lors de cette journée historique, tous les passagers du navire recevront une carte postale souvenir et une carte d'embarquement spécialement conçues pour l'occasion. Les passagers qui le désireront pourront également conserver leur bordereau d'embarquement en souvenir.

Le ministre délégué aux Transports et à l'Implantation de la stratégie maritime, Jean D'Amour, a salué l'apport du navire aux communautés locales et régionales: " Il s'agit d'un tournant important dans l'histoire maritime régionale. Il importe maintenant d'accueillir le successeur du NM Camille-Marcoux avec enthousiasme, le NM F.-A.-Gauthier, premier traversier propulsé au gaz naturel liquéfié en Amérique du Nord. Par ses caractéristiques novatrices, notamment en matière environnementale, ce navire permettra à la STQ d'accroître son rôle d'outil de développement régional, économique et touristique. "

" Après 40 années et plusieurs dizaines de milliers de traversées pour relier la Côte-Nord et la Gaspésie dans des conditions de navigation variées, le NM Camille-Marcoux jouit d'une réputation remarquable. Assurant un lien maritime unique, le NM Camille-Marcoux a permis à plusieurs communautés de tisser des liens. Il fait partie de la vie de nombreux travailleurs, touristes et familles qui ont traversé le fleuve régulièrement ou occasionnellement au cours de toutes ces années." a mentionné M. Jocelyn Fortier, président-directeur général de la Société des traversiers du Québec (STQ).

La directrice de la traverse de Matane, Mme Gréta Bédard, a souligné pour sa part : " Au nom des employés de la traverse et du personnel de bord qui tournent une page d'histoire aujourd'hui, je suis émue de dire " au revoir " au NM Camille-Marcoux en service depuis les débuts de la STQ. Notre navire, fierté de nos régions, a bien mérité sa retraite. Au-delà de la nostalgie qui teinte cette dernière journée, tous peuvent être fiers du travail accompli afin d'assurer un excellent service au fil des ans à bord de ce valeureux traversier."

Période de transition

La Société des traversiers du Québec est à évaluer divers scénarios quant au sort qui sera réservé au NM Camille-Marcoux après son arrêt définitif suivant une période transitoire pendant laquelle il servira de navire de relève pour la traverse de Matane, le cas échéant.

La traverse Matane─Baie-Comeau─Godbout en bref

Rappelons que la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout offre des traversées quotidiennes à l'année qui permettent le transport de plus de 180 000 passagers et de 85 000 véhicules. Contribuant au développement social, économique et touristique de la Gaspésie et de la Côte-Nord en toutes saisons, ce service de traversier entre Matane-Baie-Comeau et Matane-Godbout offre un répit de la route à sa vaste clientèle, puisque que près de 900 km par voie terrestre séparent ces destinations de chaque côté de la rive.