Traversiers

STQ - Correctifs concernant l'article portant sur la construction des traversiers de Tadoussac

4 mars 2016

Québec, le 4 mars 2016 – Dans le but d’assurer une meilleure information du public, la Société des traversiers du Québec (STQ) juge important de préciser que des erreurs de fond se sont glissées dans un article publié ce matin dans le Journal de Québec, sous la plume de Charles Lecavalier, relativement aux deux navires commandés par la STQ au chantier maritime Davie.

La STQ n’a demandé dans ce dossier aucune modification contractuelle justifiant des extras de l’ordre de plusieurs millions de dollars, tel qu’il est prétendu dans l’article publié ce matin. La seule prétention d’un chantier naval à l’effet de réclamer des extras, ne les rend pas nécessairement dus et exigibles.

En vertu du contrat des deux traversiers de Tadoussac intervenu entre la STQ et Chantier Davie Canada inc., l’entente a été convenue pour un prix ferme de 125 M$. Ce contrat établit clairement le processus devant être suivi par Chantier Davie Canada inc. pour présenter des demandes de changement pouvant avoir un impact sur le prix du contrat, le cas échéant.

« Nous avons rencontré les représentants du chantier Davie à plusieurs reprises et leur avons communiqué nos attentes à l’égard de leurs demandes de changement, lesquelles sont conformes au contrat. Nous sommes toujours dans l’attente d’une réponse à nos représentations.  En tant qu’administrateurs responsables, en toute transparence, il nous faut ajouter que nous sommes préoccupés par les retards à livrer les navires. Nous ne réglerons pas ce différend par médias interposés et les responsables du chantier Davie savent où trouver les outils dont ils ont besoin pour se faire entendre. Aussi, aucun autre commentaire ne sera formulé publiquement à ce sujet », a fait valoir monsieur Jocelyn Fortier, PDG de la STQ.