Traversiers

Retour de la traverse Rivière-du-Loup-Saint-Siméon

26 mars 2018

La traverse Rivière-du-Loup / Saint-Siméon entame sa 55e saison ce jeudi 29 mars. Le Trans Saint-Laurent a passé une partie de l’hiver bien au chaud pour son inspection quinquennale en cale sèche, puis a pris la direction du port de Québec pour son entretien annuel.

« Nous sommes fiers de constater que malgré ses 55 printemps, le navire garde la forme. C’est grâce à l’entretien rigoureux auquel il est soumis chaque année », affirme le directeur général, Serge-Martin Denis.

Le Trans Saint-Laurent est maintenant une activité en soi. En 2017, les efforts axés sur les activités à bord ont porté fruit. Le projet-pilote d’animation par une technicienne en biologie marine du Réseau d’observation des mammifères marins a connu un grand succès. «Nous entendons bonifier cette expérience, qui permet aux passagers de mieux connaître l’environnement marin», poursuit M. Denis.

Croissance importante de l’achalandage

Les compagnies de transport utilisent aussi de plus en plus le traversier, qui leur permet de faire des économies de temps et d’argent. À preuve, en 2017, le transport lourd a connu une hausse très importante de 31%. Même constat pour les motorisés, dont le nombre a augmenté de 32%.

La traverse entend aussi promouvoir les attractions présentées sur l’une ou l’autre des deux rives, en invitant les gens de la Rive-Nord à participer aux activités présentées sur la Rive-Sud, et vice-versa.

En 2017, 136 389 passagers et 60 842 véhicules ont transité d’une rive à l’autre à bord du Trans Saint-Laurent. Les croisières-piétons ont attiré 4 358 personnes.

La traverse Rivière-du-Loup / Saint-Siméon se classe dans le top 3 des activités d’importances à faire à Rivière-du-Loup sur le site Trip Advisor. L’horaire complet est disponible au www.traverserdl.com.