Traversiers

Négocations rompues à la Société des traversiers du Québec

18 octobre 2015

Québec, le 17 octobre 2015 — Malgré la preuve d’ouverture démontrée par la Société des traversiers du Québec (STQ) dans le conflit de travail l’opposant au Syndicat des Métallos, regroupant les officiers de navigation et de la salle des machines, les négociations, qui se sont poursuivies depuis jeudi le 15 octobre jusqu’à cet après-midi, ont échoué.

En effet, dans un ultime effort pour rapprocher les parties, la STQ a encore offert de bonifier son offre finale déposée le 5 octobre dernier. Les nouvelles propositions visent notamment la bonification de la prime de disponibilité de nuit pour les officiers de l'Isle-aux-Coudres et la prime d'expérience. Le Syndicat a réagi en présentant de nouvelles demandes.

" Nous ne pouvons que déplorer cet état de fait, a déclaré Jocelyn Fortier président-directeur général de la STQ. Il devient impossible de négocier avec le Syndicat des Métallos si à chaque nouvelle rencontre il majore ses demandes. Par ailleurs, nous avons demandé à plusieurs reprises au Syndicat de faire preuve d'empathie pour la population des régions de Québec et de Sorel-Tracy qui a besoin de nos services, en leur demandant d'assurer un service minimum de base aux heures de pointe. Nous avons essuyé à chaque fois une fin de non-recevoir catégorique. Nous ne pouvons accepter que la population soit ainsi prise en otage " a conclu M.Fortier.

Constatant l'intransigeance des dirigeants syndicaux, la STQ fait appel au sens des responsabilités et à la bonne volonté de ses employés qui vont commencer à se prononcer sur les offres patronales à compter de demain matin.