Traversiers

Le service interrompu pour plusieurs jours

17 mars 2019

La STQ informe ses clients que le service maritime de la traverse Matane­-Baie-Comeau-Godbout est malheureusement de nouveau interrompu, et ce, pour plusieurs jours, à la suite d’un contact du NM Apollo avec le quai de Matane samedi.

Le service de navette aérienne débutera aujourd’hui, notamment pour pouvoir transporter les travailleurs : départ de Mont-Joli à 15 h 30 vers Baie-Comeau, et départ à 16 h 30 de Baie-Comeau vers Mont-Joli. La priorité sera donnée aux clients qui avaient réservé. Ces derniers sont priés de se présenter directement à l’aéroport. Il pourrait rester des places à bord pour les clients sans réservation. Ce sera pour eux une formule « premier arrivé premier servi ». Les heures des vols pour les prochains jours seront confirmées plus tard en journée sur le site Internet de la STQ.

De plus, la STQ est en discussion avec son partenaire CTMA sur la possibilité d’utiliser le NM CTMA Voyageur dans les prochains jours. Évidemment, le ravitaillement des Madelinots en marchandises de première nécessité demeure la priorité.

Protocoles de vérification bonifiés et remise en service

Samedi en fin de journée, il y a eu un contact de NM Apollo avec le quai lors de son arrivée à Matane, à la jonction de la porte avant et de la coque du navire. La durée de l’interruption est actuellement indéterminée. La STQ sera en mesure de préciser dans les prochains jours la date prévue du retour en service du NM Apollo. Les autorités réglementaires, la société de classification ainsi que Transports Canada ont été informés, et tous sont à pied d’œuvre à la STQ pour réaliser les réparations requises dans les plus brefs délais.

Une enquête interne est lancée. Le Bureau de la sécurité dans les transports du Canada sera également sur place pour son enquête, à laquelle la STQ collaborera. À première vue, il pourrait s’agir d’une défaillance d’un système lors de la manœuvre d’approche du quai, alors que de forts vents secouaient le secteur. Les enquêtes suivront leur cours afin d’en savoir plus.

Par ailleurs, étant donné l’âge avancé du navire et les conditions météorologiques exceptionnelles de cette année, Stéphane Lafaut, président-directeur général par intérim, a commandé aux responsables de la gestion de la sécurité maritime de la STQ une bonification des protocoles existants de vérification du navire au départ, et ce, dans le but de s’assurer de la fiabilité de la livraison du service par le NM Apollo.