Traversiers

Annonce de l’octroi du contrat de construction du nouveau traversier

27 juillet 2012

Québec, le 27 juillet 2012 – La Société des traversiers du Québec (STQ) annonce l’octroi du contrat pour la construction du nouveau navire de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout, au chantier naval italien Fincantieri.

Ce contrat, au montant de 148M$ accordé en vertu des règles établies par un décret suivant l'acceptation du dossier d'affaires final, dans le cadre de la Politique-cadre sur la gouvernance des grands projets du gouvernement du Québec, a été signé le 23 juillet dernier par M. Georges Farrah, président-directeur général de la STQ et M. Gabriele Cocco, vice-président exécutif navires civils chez Fincantieri.

Au cours des douze prochains mois, le chantier effectuera les travaux d'ingénierie de ce nouveau traversier dont la construction se réalisera en 2013-2014 pour une livraison à la fin de l'année 2014.

" Je me réjouis du dénouement de ce processus fort rigoureux de conception et de construction du nouveau navire de Matane enclenché il y a près de trois ans. En remplacement du N.M. Camille-Marcoux, ce nouveau traversier de 130 mètres de longueur, qui sera doté d'une capacité de 800 passagers et de 180 automobiles, sera beaucoup plus spacieux et mieux aménagé. Ses voies de chargement plus larges seront mieux adaptées à tous les types de véhicules. La traversée permettra aux passagers de vivre une expérience des plus agréables ", a déclaré M. Farrah.

Rappelons que le 12 janvier 2010, le consortium québécois-finlandais Navtec/Deltamarin se voyait attribuer le contrat de services professionnels en architecture navale et en ingénierie pour la conception de ce navire afin de tracer les plans préliminaires du nouveau traversier. L'appel d'offres public concernant la construction s'est, quant à lui, déroulé entre janvier et juin 2012.

La traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout emploie 115 personnes et réalise 1 600 traversées annuellement, permettant à plus de 200 000 passagers et 116 000 véhicules de passer d’une rive à l’autre. Elle assure à longueur d'année la liaison entre la Gaspésie et la Côte-Nord, et représente un atout touristique indéniable pour les commerçants des milieux desservis. Elle joue un rôle primordial pour l’économie et les milieux industriels de ces deux régions.