Traversiers

La STQ et l’environnement

La Société des traversiers du Québec (STQ) est très préoccupée par les questions environnementales et sa propre empreinte écologique, et souhaite s’imposer comme un leader de la protection environnementale dans son milieu.

Alliance verte  

Membre fondatrice de l’Alliance verte, la STQ est fière d’adhérer à ce programme volontaire visant le renforcement de la performance environnementale de l’industrie maritime par la mise en place d’un processus d’amélioration continue.  

Chaque année, la STQ s’efforce d’améliorer ses propres performances. Suivez-nous à l’adresse suivante : http://www.allianceverte.org/programme-environnemental/resultats-participants.

Approvisionnement responsable

Chaque année, la STQ ajoute de nouveaux produits écoresponsables à sa liste d’approvisionnement et remplace ainsi plusieurs produits ménagers toxiques utilisés pour assurer l’entretien de ses navires et de ses gares fluviales par des produits plus respectueux de l’environnement.  

Branchement à quai des navires

Afin de réduire au maximum sa consommation de combustibles fossiles et ses émissions de gaz à effet de serre, la STQ effectue le branchement électrique à quai de tous ses navires en dehors des heures d’activité de ceux-ci.

Dragage

Annuellement, la STQ extrait des sédiments du fond marin afin qu’il y ait suffisamment d’eau pour naviguer, ce qui lui permet d’assurer la sécurité des passagers qui voyagent sur ses navires.

Ces opérations de dragage s’effectuent en collaboration avec des partenaires spécialisés, qui respectent les règles environnementales les plus strictes en réduisant l’impact des travaux sur le milieu marin et en gérant les sédiments recueillis de manière responsable.

Économie d’énergie et de carburant

L’efficacité énergétique contribue à réduire la demande en carburant. 

Le plan de performance énergétique pour la flotte de la STQ vise la réduction de la consommation de carburant de la Société, notamment par l’adoption de meilleures pratiques de navigation, comme l’utilisation des courants et la gestion de la vitesse, et l’installation de nouvelles technologies vertes sur ses navires. 

Équipement informatique

La STQ s’assure que tout équipement informatique arrivé en fin de vie utile est géré de façon responsable et écologique. Pour ce faire, elle fait appel à des firmes de collecte spécialisées qui s’assurent de valoriser au maximum les matières résiduelles. 

De plus, le renouvellement du parc informatique de la STQ se fait en respectant des critères écoresponsables.

Gares LEED

Toutes les nouvelles gares et infrastructures de la STQ sont conçues de manière à réduire le plus possible leur empreinte écologique. 

La nouvelle gare fluviale de Lévis, actuellement en construction, sera la première gare de la STQ à obtenir la certification LEED.

Gestion du papier

La majorité des publications de la STQ sont désormais imprimées sur du papier Enviro 100 certifié FSC (Forest Stewardship Council).

De plus, la Société n’utilise que du papier Enviro 100 (contenant 100 % de fibres recyclées après consommation) dans l’ensemble de ses bureaux pour ses activités quotidiennes.

Lutte contre les changements climatiques

Dans le cadre de son plan de performance énergétique pour la flotte, la STQ participe activement à la lutte contre les changements climatiques en tenant des campagnes de sensibilisation auprès de ses employés et en procédant à l’installation de technologies vertes à bord de ses navires.  

La Société vise par ailleurs à réduire, d’ici 2016, les émissions de gaz à effet de serre de sa flotte de 15 % par rapport à 1990.

Marchandises dangereuses

Soucieuse de l’environnement et de la sécurité des passagers, la STQ met en œuvre des moyens préventifs pour encadrer le transport des marchandises dangereuses à bord de ses navires. 

Un contrôle des véhicules est également effectué lors des embarquements.

Matières résiduelles

La STQ travaille à réduire le nombre de résidus à bord de ses navires ainsi que dans ses unités administratives.  

À son siège social, la STQ a atteint le niveau « mise en œuvre » de la certification ICI ON RECYCLE!, qui reconnaît la mise en place de mesures de réduction, de réutilisation, de récupération, de recyclage et de valorisation des matières résiduelles. À ce jour, seules les matières organiques ne sont pas encore récupérées.

La Société a aussi installé des bacs multimatières à bord de ses navires et à l’intérieur de ses gares. 

Mobilité durable

Prendre le traversier, c’est choisir une option de transport écoresponsable. En effet, en 40 ans, on estime que les traversiers de la STQ ont permis d’éviter l’émission de plus de 8 millions de tonnes de dioxyde de carbone (CO2). 

Technologies vertes

La STQ a amorcé un virage vert avec la construction de nouveaux traversiers. Trois de ceux-ci seront propulsés au gaz naturel liquéfié, ce qui leur permettra d’émettre 25 % moins d’émissions de gaz à effet de serre que les navires précédemment construits. Ces nouveaux traversiers seront également moins bruyants et davantage respectueux du milieu marin, en plus d’être équipés d’un système de chauffage par récupération d’énergie. 

D’autres technologies vertes sont déjà en place, notamment un système de propulsion hybride diesel-électrique sur le NM Peter-Fraser, un nouveau navire lancé à l’automne 2013.