Traversiers

Accessibilité de la navette fluviale reliant Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port de Montréal : réaction de la STQ

14 August 2019

La Société des traversiers du Québec (STQ) a pris acte cet après-midi d’une plainte déposée à la Commission des droits de la personne du Québec à l’égard de l’accessibilité aux personnes handicapées à la navette fluviale reliant Pointe-aux-Trembles et souhaite réagir.

Québec, le 14 août 2019 – La Société des traversiers du Québec (STQ) a pris acte cet après-midi d’une plainte déposée à la Commission des droits de la personne du Québec à l’égard de l’accessibilité aux personnes handicapées à la navette fluviale reliant Pointe-aux-Trembles Trembles et le Vieux-Port de Montréal. Bien qu'elle ne connaisse pas à ce jour le contenu exact de la plainte, la STQ souhaite réagir. 

Le service de navette fluviale offert cette année entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port est un projet-pilote. En ce sens, il servira à définir les paramètres de service d’une éventuelle navette permanente et les enjeux entourant sa mise en place, dont son potentiel d’achalandage, la nature de sa clientèle, les enjeux opérationnels et ceux de navigation. Ceux-ci permettront notamment de définir la taille, le type et l’emplacement des infrastructures terrestres et maritimes requises pour offrir un service adéquat et adapté à la demande. C’est sur cette base que des investissements seraient réalisés. Il est évident que les besoins variés de la clientèle seront pris en compte dans la définition du service et des infrastructures si celui-ci se pérennise.

Cependant, pour être en mesure de réaliser ce projet pilote, un contrat de service a été octroyé à une entreprise privée et des ententes ont été conclues pour utiliser des infrastructures terrestres existantes. La STQ doit composer avec les caractéristiques de ces équipements. Ceux-ci requièrent peut-être des améliorations, mais ils ont permis à la STQ d’offrir un service grâce auquel les paramètres d’une éventuelle navette permanente seront définis.

L’accessibilité universelle a été prise en compte dans la genèse du projet. En ce sens, un contrat a été octroyé à l’organisme Kéroul, référence québécoise en matière d’accessibilité universelle, afin que celui-ci soumette à la STQ des recommandations quant aux actions nécessaires pour rendre le service accessible à toutes les étapes de la chaîne de déplacement. La STQ vient de recevoir le rapport de l’organisme et analyse actuellement les recommandations qu’il contient.

Fait à noter, les personnes ayant recours à une aide à la mobilité pour se déplacer ne sont pas systématiquement refusées à bord, bien au contraire. Bien qu’il ne soit pas possible d’accepter certains types d’aides à la mobilité, notamment pour des raisons de sécurité, des accommodements ont été réalisés afin de prendre en charge le plus grand nombre de clients possible. En ce sens, le fournisseur de service a fait preuve d’une grande flexibilité.

La certification octroyée au service actuel de navette par Kéroul est d’ailleurs la suivante : Service et infrastructures partiellement accessibles aux personnes à mobilité réduite.

La STQ tient donc à rassurer sa clientèle sur le fait que l’accessibilité universelle lui tient à cœur et qu’elle s’efforce de desservir l’ensemble de la population.

Compte tenu du processus qui s’amorce suite au dépôt de cette plainte, aucun autre commentaire ne sera formulé pour le moment.